Créer une franchise : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Franchise : d’où vient le concept ?

4.5/5 - (2 votes)

La franchise est un concept apprécié des grandes enseignes souhaitant se développer à l’international sans avoir à trop investir. Elle met en scène deux acteurs principaux : les franchiseurs et les franchisés. Quel que soit le camp auquel vous appartenez, créer une franchise ne se fait pas du jour au lendemain. C’est un projet qui mérite mûre réflexion et ce, que vous soyez l’entreprise souhaitant ouvrir des franchises ou l’entrepreneur souhaitant devenir franchise d’une entreprise pilote.

Vous êtes une enseigne souhaitant créer une franchise

Vous êtes une enseigne souhaitant créer une franchise

Pour une entreprise, créer une franchise c’est se donner les moyens de développer ses affaires ,à l’échelle nationale et internationale, sans prendre de gros risques financiers.

Dans cette collaboration, l’entreprise pilote n’apporte que son image de marque, son savoir-faire et parfois un soutien logistique aux franchisés. Il ne fait aucun investissement financier et pourtant, il fait rentrer de l’argent grâce au RIF (redevance initiale forfaitaire) et aux royalties ou redevances d’exploitation que lui versent ses franchisés. Ainsi, en cas d’échec, il ne subit aucune perte majeure.

Néanmoins, même si le franchiseur ne craint pas de grosses pertes, il doit quand même mûrement réfléchir au fait de créer des franchises. Ce projet doit d’ailleurs se faire par étapes.

A lire – Qu’est-ce qu’une franchise ?

Gagner en notoriété et faire connaître son concept

Ne pensez pas à créer des franchises si vous-même, avez du mal à vous faire connaître du public. Pour que ce projet soit viable, vous devez d’abord acquérir une forte réputation auprès du public et surtout instaurer votre image de marque. Il est important que le public vous reconnaisse seulement à vos couleurs, à votre logo, à vos produits … En gros, vous devez réussir à vous démarquer de la concurrence et à vous imposer dans l’esprit général.

Vous devez aussi avoir votre magasin pilote, celui qui va servir de modèle à toutes vos franchises ainsi que votre propre concept.

Etablir un business plan

C’est un document qui doit développer, de manière détaillée :

  • les études menées en amont par le franchiseur : étude du marché, étude de la concurrence …
  • le concept du franchiseur
  • les actions qu’il compte mener
  • les moyens dont il dispose

Tous ces points visent à présenter son projet à ses partenaires et aussi à convaincre les entrepreneurs indépendants de devenir un de ses franchisés.

Editer le manuel du savoir-faire

Ce document rassemble toutes les informations qui ont permis au franchiseur d’asseoir son concept. Il doit y faire part de son expérience, de ses habitudes, de ses bons réflexes, de ses automatismes … En bref, il doit y parler des secrets de son succès et de la rentabilité de ses activités.

A lire – Franchise : d’où vient le concept ?

S’il fabrique des sacs à main, dans ce manuel, il doit préciser les modèles conçus, les matières premières utilisées, les spécificités de ses produits …

Dresser un document d’information précontractuel (DIP)

Toute entreprise souhaitant créer une franchise a l’obligation légale d’établir un DIP et de le présenter aux entrepreneurs intéressés par son projet. Dans ce document, les candidats doivent trouver de nombreuses informations sur l’entreprise pilote notamment :

  • l’historique de la société et son chiffre d’affaires
  • le nombre actuel de ses franchisés et le contact de ces derniers
  • le fonctionnement du réseau
  • les perspectives d’avenir de l’entreprise pilote
  • l’état du marché
  • le CV des responsables à la tête des franchises

En somme, ce document doit fournir tous les renseignements capitaux que les franchisés doivent connaître sur le franchiseur.

Editer un contrat de franchise

Le contrat englobe tous les termes de la collaboration. Il définit clairement la relation entre le franchiseur et le franchisé et instaure le rôle de chaque parti. Il peut inclure d’autres clauses comme la confidentialité (notamment pour le savoir faire transmis), le montant du droit d’entrée, les modalités de la formation, les conditions d’assistance … Tout ce qui se rapporte au partenariat doit y être mentionné. Dans tous les cas, un contrat de franchise doit toujours respecter les exigences du droit commercial. Sans cela, le document ne sera pas valable.

Faire connaître son réseau

Maintenant que vous avez tous les documents en main, il faut faire connaître votre réseau. Pour ce faire, vous pouvez :

  • participer aux salons de la franchise de votre région
  • vous inscrire dans un annuaire de franchises
  • vous faire connaître par la presse, notez qu’il y a une presse spécialisée en franchise …

Il ne faut pas hésiter à faire de la publicité autour de votre réseau, car la création de franchise est devenue un secteur très concurrentiel et ce, dans tous les domaines d’activités. Cela explique aussi pourquoi vous devez prendre un soin particulier à l’édition des documents cités plus haut.

Vous êtes un entrepreneur souhaitant devenir une franchise

Vous êtes un entrepreneur souhaitant devenir une franchise

Dans le cas où vous êtes un entrepreneur indépendant souhaitant vous lancer à votre compte, devenir une franchise peut être une bonne idée. Attention, on ne vous dit pas que ce sera toujours un succès, parce que votre réussite dépendra avant tout de vos propres efforts et de votre investissement, en temps et en argent, dans ce projet.

Etre franchise d’une grande enseigne procure divers avantages. Vous bénéficiez automatiquement de sa notoriété puisque vous portez son image de marque. Vous intégrez d’emblée un secteur qui marche avec des produits à réaliser selon un cahier de charges déjà détaillé. Autrement dit, vous n’avez plus à chercher un nouveau concept au succès incertain. Il arrive même que vous ayez déjà des fournisseurs spécifiques, proposés par l’entreprise pilote ce qui vous fera gagner du temps puisque vous allez pouvoir travailler dès que votre magasin sera aménagé.

Là encore, il n’y a pas besoin de se casser la tête à trouver un logo ou à engager un architecte pour la déco puisque tout est imposé par le franchiseur. Il ne vous reste plus qu’à suivre ses recommandations à la lettre.

Lire aussi – Pourquoi devenir franchisé ?

Aussi nombreux soient ses avantages, être franchise présente aussi des risques. En effet, même si vous bénéficiez de la réputation du franchiseur, la rentabilité de votre magasin repose entièrement sur vous. Vous serez seul pour le gérer donc à vous de faire les bons choix et de bien gérer vos finances. Voilà pourquoi il est important de bien étudier le projet avant de se lancer. Pour ce faire, ne brûlez pas les étapes et prenez le temps de préparer cette nouvelle aventure.

En savoir plus sur Choisir une franchise : quels sont les critères à considérer ?

Dans quoi souhaitez-vous vous lancer ?

La première chose à faire c’est de mettre à plat vos expériences passées et vos compétences. Demandez-vous ensuite si vous voulez rester dans votre secteur d’activités habituel ou si vous souhaitez changer totalement d’horizon. Il faut savoir que pour créer une franchise, vous n’avez pas forcément besoin d’être compétent dans le secteur choisi puisque le franchiseur va vous former et vous transmettre son savoir-faire. Vous devez seulement être motivé, et si possible, passionné par l’activité choisie.

Vous pouvez très bien avoir travaillé pendant des années dans le secteur médical puis décider d’ouvrir une franchise pour une enseigne de fleuristes sans rie connaître des fleurs. L’important c’est que cet univers vous passionne, car vous en aurez besoin pour développer votre petite entreprise.

De quel capital disposez-vous ?

Pour créer une franchise, vous devez avoir un bon budget. Pour cause, vous aurez à payer :

  • le droit d’entrée ou le RIF dès le début de vos activités
  • le loyer de votre local et son aménagement
  • le salaire de votre personnel
  • le coût des équipements nécessaires
  • les redevances d’exploitation une fois votre entreprise en activité

Autrement dit, vous devez disposer d’un fond de roulement d’où la nécessité de faire le point sur vos finances. Si vous en avez la possibilité, il peut être intéressant de demander un crédit bancaire pour renflouer votre apport personnel. Vous devez aussi savoir que certains organismes proposent des aides aux nouveaux franchisés.

Avez-vous trouvé un réseau qui répond à vos attentes ?

Il existe de nombreux réseaux de franchise, tous secteurs confondus. Une fois que vous aurez choisi le domaine dans lequel vous souhaitez vous implanter, renseignez-vous sur les réseaux disponibles. Identifiez ensuite chaque enseigne et comparez celles qui vous intéressent entre elles.

Il ne faut pas choisir en se basant uniquement sur l’ancienneté d’une enseigne. Certes, cela est un bon critère puisque vous bénéficierez de sa notoriété, mais parfois, les enseignes les plus pérennes proposent un droit d’entrée très élevé et diverses exigences à étudier. Quant aux enseignes récentes, le RIF est souvent moins élevé et vous pourrez bénéficier d’une meilleure assistance, ces dernières n’ayant souvent que très peu de franchises à gérer au moment de votre intégration. Ces cas ne sont toutefois pas généralisés, donc il faut étudier chaque réseau en pesant le pour et le contre.

Pour obtenir de plus amples informations, on se renseigne sur Internet et auprès des annuaires. Vous pouvez également entrer en contact direct avec les responsables des franchises dont chaque réseau dispose déjà.

Avez-vous pris le temps d’analyser les DIP des réseaux qui vous intéressent ?

Ce point rejoint le précédent. Il est important de bien lire le DIP pour connaître le fonctionnement global d’une enseigne. Il permet aussi de comprendre son concept et de voir si ses perspectives d’avenir coïncident avec les vôtres.

Il ne faut pas hésiter à vous projeter dans l’avenir aux côtés de tel ou tel franchiseur. Avec qui voyez-vous les meilleures chances de réussite et pourquoi ?

En cas de doute, prenez conseil auprès de professionnels de la franchise et prenez le temps de comparer et de réfléchir sur chaque offre.

Avez-vous établi votre business plan ?

Bien évidemment, vous devez également établir votre propre business plan pour y présenter le fruit de vos recherches. Pensez toujours à faire une étude de marché de votre côté et ce, même si le franchiseur l’a déjà fait de son côté.

Mettez en avant vos capacités et compétences pour montrer au franchiseur que vous êtes à la hauteur du projet. D’ailleurs, toutes les informations dans ce document doivent aller dans ce sens : convaincre l’entreprise pilote de votre sérieux et de votre engagement dans la franchise à créer.

Avez-vous bien lu le contrat de franchise ?

On ne signe jamais un contrat sans l’avoir lu et compris. On prête particulièrement attention aux petites clauses et on demande l’avis d’un professionnel (avocat, juriste, expert-financier …) en cas de doute.

Globalement, le contrat résume la portée de la collaboration. Qu’est-ce que chacun des deux partis apporte ? Quel est le concept à exploiter ? Quel rôle va occuper chacun des deux partis ? Combien de temps le franchiseur va vous encadrer ? Quel est le montant du RIF et des royalties ?

A lire – Devenir franchise : les différentes sommes à payer

Si des points vous semblent flous, posez des questions directement au franchiseur pour être sûr que vous êtes sur la même longueur d’onde.

Avez-vous bien adhéré au concept du franchiseur ?

Maintenant que vous avez signé votre contrat, assurez-vous d’avoir bien respecté votre part du contrat. Veillez aussi à ce que le franchiseur tienne ses engagements auprès de vous. Ce dernier doit notamment vous former, vous transmettre son savoir-faire, vous autoriser à utiliser sa charte graphique, vous conseiller en matière de logistique …

Notez qu’en devenant franchisé, vous restez votre propre patron. Toutefois, vous devez travailler dans des circonstances précises d’où la nécessité de bien écouter le franchiseur. Certaines entreprises pilotes sont plus exigeantes que d’autres. Prenez connaissance de leur mode de travail avant de signer un quelconque contrat.

Related posts

Leave a Comment