Choisir une franchise : quels sont les critères à considérer ?

Choisir une franchise : quels sont les critères à considérer ?
4.5/5 - (2 votes)

Depuis quelques mois, vous cogitez sérieusement sur le fait de créer votre entreprise en franchise, mais vous ne savez pas comment trouver le bon réseau ? Choisir une franchise n’est effectivement pas simple, car plusieurs paramètres doivent être pris en compte. Avant de signer un contrat de franchise, voici les questions que vous devez vous poser.

Dans quel secteur souhaitez-vous vous implanter ?

En règle générale, lorsqu’on projette d’ouvrir une entreprise, on doit s’y préparer plusieurs années à l’avance. Si on souhaite ouvrir un restaurant, on doit apprendre à cuisiner, à pâtisser, à tenir la caisse, à vendre, à communiquer avec les clients … Si on souhaite ouvrir une boucherie, on doit connaître les différentes parties de la viande, apprendre à préparer les différents morceaux … Si on souhaite ouvrir une boutique de mode, on doit déjà connaître un peu de design, tenir une boutique, peut-être coudre …

Oui, la logique veut qu’on ouvre une entreprise dont les activités coïncident avec ce que nous avons appris et pratiqués jusque-là.

Avec la franchise, cette logique ne tient plus la route. En effet, il se peut très bien qu’on a travaillé en tant que banquier pendant de nombreuses années et d’ensuite d’ouvrir une pâtisserie. De même, il est possible d’avoir été informaticien, mais d’ouvrir une boutique de fleurs.

La franchise ouvre de nouvelles opportunités et permet les reconversions (parfois radicales) de carrière. Mais comment peut-on se lancer dans un secteur totalement inconnu ? Votre entreprise mère ou franchiseur se charge de vous donner la formation et le savoir-faire adéquats pour faire marcher votre entreprise. Elle vous transmet même le concept général du réseau auquel vous adhérez.

Si par exemple, vous souhaitez ouvrir une pizzeria rattachée à une chaîne connue, le franchiseur vous donne des consignes sur l’aménagement de vos locaux, vous donne les recettes de ses best-sellers et vous dévoile même le secret de sa réussite. Il ne vous reste plus qu’à adopter ses consignes, les mettre en pratique et de vendre. Autrement dit, vous n’avez plus à vous casser la tête à trouver de nouvelles recettes, un logo … puisqu’on vous les donne après signature du contrat.

La seule chose que vous devez faire en premier c’est de trouver le secteur d’activités dans lequel vous souhaitez vous lancer. Pour que cette nouvelle aventure réussisse :

  • adhérez à un secteur qui vous passionne et qui vous encourage à faire de votre mieux tous les jours. Rien ne sert d’ouvrir une pâtisserie si vous êtes un adepte de la minceur et de la diète.
  • tenez compte des impératifs de ce nouveau métier : combien d’heures par jour allez-vous devoir travailler, à quelle heure devrez-vous vous lever et vous coucher, à quelle période de l’année pourriez-vous prendre des vacances …
  • étudiez le marché local pour savoir si l’activité a des chances de réussir : vous comptez ouvrir une enseigne de glaces alors que vous vivez dans une ville où il fait froid à longueur d’année. Vous souhaitez ouvrir une charcuterie alors que vous vivez dans un pays musulman. Vous souhaitez ouvrir un cybercafé alors que dans votre ville, on trouve des bornes wifi gratuites à tous les coins de rue … Il faut tenir compte de toutes les spécificités afin d’offrir quelque chose de nouveau, mais dont les gens ont besoin.

Par conséquent, il faut éviter d’ouvrir une franchise sur un coup de tête, car même si les autres franchisés ont vite rencontré le succès dans leur région, cela ne sera pas forcément le cas pour vous.

A lire – Franchise : d’où vient le concept ?

De quel budget disposez-vous ?

De quel budget disposez-vous ?

C’est une question à laquelle on a toujours du mal à répondre, mais soyons réaliste, avant de créer une affaire, nous avons besoin d’un budget de départ et d’un fond de roulement. Essayez alors d’établir un devis bien détaillé et n’omettez aucun point, même les plus infimes.

Puisqu’il est ici question de franchise, il faut penser à :

  • trouver des locaux : quel est le loyer mensuel et des travaux doivent-ils être entrepris avant d’aménager la boutique ? Quel est le montant de la caution ? …
  • l’aménagement des locaux : tables, chaises, caisse enregistreuse, rideaux, peinture, enseigne, accessoires administratifs, équipements et matériels de travail …
  • personnel : ceux chargés de faire les travaux, les aménagements, ceux chargés du nettoyage, ceux qui vont réellement travailler pour vous …
  • fournitures de départ ou matières premières : ils varient selon le secteur choisi
  • droit d’entrée et aux royalties : le premier doit être payé avant même que l’entreprise ne démarre tandis que les seconds se traduisent par des mensualités à verser au franchiseur. Certaines entreprises pilotes exigent un droit parfois astronomique donc tenez-en compte. Essayez aussi d’intégrer les premiers royalties dans votre budget de départ, car il est possible que l’entreprise ne décolle réellement qu’au bout de quelques mois.

En gros, vous devez lister toutes les dépenses à faire pour que vous puissiez enfin ouvrir votre entreprise. N’oubliez pas d’y ajouter un budget supplémentaire pour les imprévus.

Une fois le devis établi (vous pouvez faire appel à un professionnel pour le faire), découvrez comment vous allez trouver cet argent ? Disposez-vous de fonds suffisant sur vos comptes personnels ? Devez-vous faire un emprunt à la banque ? …

Même si parfois l’aventure est prometteuse, on vous déconseille de vendre votre maison sous prétexte que vous avez besoin de fonds financiers. Certes, c’est un moyen pour éviter de s’endetter, mais c’est aussi trop risqué. En tant que futur chef d’entreprise, vous devez aussi penser au pire des cas. Cela vous servira de balises pour ne pas agir n’importe comment.

Avez-vous trouvé des réseaux qui vous intéressent ?

Vous avez trouvé le secteur d’activités et la question du budget est résolue. Il faut maintenant penser à trouver le réseau répondant à vos besoins. Pour commencer, veuillez lister les enseignes qui opèrent dans le domaine qui vous intéresse et qui se sont déclarés franchiseurs.

Faites un premier tri en tenant compte de vos affinités pour chaque enseigne et de votre budget de départ. Ne retenez que 4 ou 5 franchiseurs.

Lire aussi – Quels sont les avantages de la franchise ?

Avez-vous trouvé des renseignements sur les réseaux en question ?

Votre liste affinée, cherchez des informations sur chaque enseigne retenue. Quels renseignements devez-vous savoir sur eux exactement ?

  • Leur notoriété et réputation auprès des clients
  • Leurs produits et/ou services correspondent-ils à une forte demande sur votre marché ?
  • Le succès de ces produits et/ou services promettent-ils de durer dans le temps ou est-il seulement éphémère ?
  • Y a-t-il de nombreux concurrents sur le marché ?
  • Quelles sont les prestations apportées par le franchiseur ? Formation, assistance, accompagnement sur-mesure …
  • Les activités du franchiseurs sont-ils réellement rentables ? Demandez à voir un compte d’exploitation prévisionnel pour vous mieux vous projeter dans l’avenir
  • Le contrat propose-t-il une exclusivité de distribution pour un territoire donné ou une exclusivité d’enseigne ? Dans le premier cas, le franchiseur peut toujours réduire la zone d’exclusivité en fonction de la situation. Dans le second cas, le franchiseur peut vendre ses produits par d’autres réseaux ce qui renforce encore la concurrence.

En ouvrant une franchise, tenez compte d’un point important : vous devrez payer le franchiseur et vous payer vous-même sans quoi vous courez à votre perte. Voilà pourquoi il est essentiel de savoir si le concept du franchiseur fonctionne, si le contrat proposé est gagnant-gagnant …

Aussi, en cherchant des informations, ne vous fiez pas seulement aux réponses officielles fournies par le franchiseur ou affichées sur son site web. Consultez des sites de renseignements indépendants pour s’assurer de la fiabilité de l’enseigne.  Le service est payant (environ 30 euros par enquête), mais vu l’investissement que vous projetez de faire, mieux vaut avoir de l’assurance.

Etes-vous entré en contact avec les enseignes sélectionnées ?

Etes-vous entré en contact avec les enseignes sélectionnées ?

N’ayez pas peur de partir à la rencontre directe du franchiseur. Après tout, c’est votre argent que vous allez investir pour promouvoir l’entreprise pilote donc il est logique que vous en sachiez plus sur lui.

Rendez-vous directement dans les locaux de l’entreprise pilote. Tous les franchiseurs doivent avoir une enseigne pilote donc visitez également ces lieux. Une fois sur place, étudiez chaque détail, le fonctionnement de l’entreprise, assurez-vous que les valeurs colportées devant public sont bien respectées même dans les coulisses …

Si vous avez des questions, posez-les directement même si elles sont parfois gênantes. Dans une transaction de franchise, on a tendance à considérer le franchiseur comme le boss alors qu’il n’en est rien. Certes, c’est lui qui vous formera et vous transmettra son savoir, mais vous payez pour cela et votre entreprise vous appartient à vous seul. C’est donc une relation d’affaires entre professionnels où chacun apporte une part spécifique. Vous vous retrouvez ainsi sur le même piédestal donc soyez professionnel et ne vous laissez pas intimider.

Etes-vous allé à la rencontre des franchisés ?

Pour avoir encore plus d’assurance, mieux vaut aller à la rencontre des franchisés. Si vous en formulez la requête auprès du franchiseur, ce dernier vous établira une liste de quelques-unes de ses franchisés. A coup sûr, vous allez tomber, à chaque fois, sur une franchisée prospère et satisfaite. Vous ne verrez alors que l’avant du décor.

Ne vous laisser pas berner pour autant et partez aussi à la rencontre des autres franchisés non affichées sur la liste. Ce sont celles qui ont du mal à s’en sortir, celles qui débutent juste, celles qui connaissent quelques difficultés, celles qui démarrent doucement, celles dont les clients se font de plus en plus rares … Comprendre leur situation vous aide à mieux cerner la situation et à vous préparer d’ores et déjà à ce qui pourrait vous arriver. Dès le début, élaborez des stratégies, des solutions … pour vous protéger de ces situations difficiles.

Avez-vous bien étudié le DIP de l’enseigne ?

Le DIP ou Document d’informations précontractuelles est un document que tout franchiseur doit remettre à tous ceux qui s’intéressent à son réseau. Il regroupe toutes les informations essentielles sur le franchiseur telles que :

  • sa date de création et l’historique de son évolution au fil des ans
  • la nature de ses activités
  • l’adresse de son siège
  • son numéro d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou son numéro d’inscription au répertoire des métiers
  • la date et le numéro d’enregistrement de la marque ou de son dépôt
  • les domiciliations bancaires de l’entreprise : si l’entreprise en a plusieurs, elle doit en préciser seulement cinq
  • présentation générale du marché local avec des perspectives de développement. Au niveau de cette partie, le franchiseur doit annexer les comptes annuels de ses deux derniers exercices ou bien les rapports établis au titre des deux derniers exercices
  • présentation du réseau d’exploitants avec la liste des entreprises qui sont déjà franchisées. Leur adresse doit être précisée. Il faut aussi préciser le nombre d’entreprises qui ont cessé d’être des franchises du réseau et mentionner si des membres du réseau sont déjà implantés dans la zone d’activité envisagée par le nouveau franchisé.
  • La durée du contrat et les modalités de résiliation, de cession ou de renouvellement. Il faut aussi y indiquer le champ des exclusivités. La durée minimale moyenne d’un contrat se situe entre 3 et 5 ans.

Notez qu’il s’agit d’un document légal instauré par la loi n°89-1008 du 31 décembre 1989. Cette loi est appelée « loi Doubin » et le DIP est parfois appelé « Document Doubin ». Son décret d’application, quant à lui porte le n°91-337 du 4 avril 1991.

Ce document doit être fourni au futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat. A part lui, un autre document devra aussi être établi et fourni au futur franchisé. Il regroupe les dépenses que le franchisé devra payer avant de commencer l’exploitation de la marque ou du savoir-faire du franchiseur.

Avez-vous contacté votre banquier ?

Maintenant que vous avez trouvé un réseau et que les conditions proposées vous conviennent, il est temps de prendre rendez-vous avec votre gestionnaire de compte à la banque si vous souhaitez faire un emprunt bancaire. Pour bénéficier du meilleur taux, faites jouer la concurrence et comparez plusieurs offres.

Découvrez aussi

Leave a Comment